Tél : 01 44 70 00 13 / 2 ruelle Roquedat, 93300 Aubervilliers 

Image Alt

Bruno Brette Luthier

concert jonthan jurion trio à paris

JONATHAN JURION TRIO – « GREEN WAGON » – VENDREDI 1er MARS 2013

avec
JONATHAN JURION – Piano
ARNAUD DOLMEN – Batterie
DAMIAN NUEVA – Contrebasse

Le jazz traverse aujourd’hui une belle période. Après de nombreuses an- nées d’opposition entre classiques et modernes, s’ouvre aux jazzfans une ère de plaisir, de mélange, de métissage et de swing.

Et c’est bien cela dont il s’agit avec le Trio de Jonathan Jurion. L’envie terrible de partager avec le public, d’être en communion, avec une écriture qui privilégie la lisibilité mélodique.

Sa musique puise ses sources dans la terre de son pays, dans la caraibe. Elle est au croisement de nombreuses cultures, elle parle de la vie, de l’amour, de la jeunesse, de la liberté…

La section rythmique composée du batteur Arnaud Dolmen et du contre- bassite cubain Damian Nueva apporte un drive à la fois puissant et fluide d’une forte présence que l’on retrouve dans les grands trios de jazz tels que ceux de Chick Corea, Brad Meldhau, Alain Jean-Marie, Shaï Maestro.

Il y a une parfaite cohésion tant dans l’écriture que dans l’interprétation des trois protagonistes, un groove continuel et un sens du swing infaillible, une connaissance parfaite et subtile des musiques traditionnelles antillaise et du jazz moderne, une générosité, une complicité évidente qu’on ressent dès les premières notes.

Ce trio nous inondent de leur musique ressuscitant d’une façon magistrale le rayonnement du trio jazz scintillant dans un univers sublime d’équilibre et d’intelligence.

Le jazz reste forcément l’essence de cet univers original, c’est le lieu idéal pour toutes sortes de rencontres. Jonathan Jurion est le porte drapeau le plus moderne et le plus irrésistible du jazz caribéen.

Une vraie joie communicative !

JONATHAN JURION

Né en 1985 à Ivry-sur-Seine, il débute le piano à l’âge de 13 ans avec Normand Deveault. Il ne tarde pas, 2 ans plus tard à monter son trio com- posé d’Arnaud Dolmen (Dms) et Francis Fautrai (b).

En 2003, il tourne dans la Caraïbe avec le trio Swanha Dévarieux. En 2004, il devient incon- tournable sur la scène guadeloupéenne où on le retrouve dans plusieurs formations locales dont « Artefact » avec Marc Jallet (cb), Alex Jabot (g) et Sonny Troupé (dms) qui se produira notamment en première partie de Richard Bona. Il joue également sur scène avec le guitariste Christian Laviso et le célèbre saxophoniste Kenny Garrett. Fin 2004, il part pour Paris et s’inscrit au CMDL, l’école de Didier Lockwood, dont il sort diplômé 1 an plus tard

Outre ses projets personnels, il figure également aux côté de nombreux musiciens et artistes avec qui il tourne ou enregistre : Andy Narell, Flora Purim et Airto Moreira, Jacques Schwarz-Bart, Mokhtar Samba, Dominique Di Piazza, Brice Wassy, Damien Schmitt Keyko Nimsay, Michel Alibo, Thierry et Jean-Phillipe Fanfant, Alain De- biossat, Tangora, Benoît Sauvé, Calypso Rose…

Préparant actuellement la sortie d’un album solo spécial : « Memories Of Wall » prévue fin 2013, il poursuit sa carrière autour ses deux formations Zetliyo 5tet avec Arnaud Dolmen (dms), Gwen Ladeux (b) , Sylvain Joseph (sax) et Ralph Lavital (g) et son trio avec Arnaud Dol- men (dms) et Damian Nueva (sortie 2013).

ARNAUD DOLMEN

Né à Paris, dès l’âge de 2 ans il commence l’initiation musicale. Arrivé en Guadeloupe à l’âge de 5 ans, ses parents l’inscrivent à l’atelier Marcel Lollia dit « Vélo » à Ste-Anne, dirigé par Mr Georges Troupé, afin d’y étudier le KA.il se lie de passion pour cet instrument.

Il se met à la batterie et prend des cours avec M. Georges Troupé et Sonny Troupé ainsi que divers intervenants. A l’atelier VELO, il progresse rapide- ment et se trouve dans « KIMBOL » (orchestre de jeunes de Mr Troupé) dès l’âge de 11 ans. Avec cette formation, il participe à de nombreux festivals et concerts, aux Orchestrades de la Caraïbe et de Brive, à des émissions télévisées telles que « Faut pas rêver », des émissions locales…

En 2003, il s’installe en Métropole à l’âge de 18 ans pour poursuivre des études de Musique à l’école de Batterie Dante Agostini de Toulouse sous la direction de Daniel Dumoulin qui se conclut par le 1er prix à l’unanimité du jury. Depuis il se produit dans des salles et festivals prestigieux dans le monde tel que le Blue Note de Tokyo et New-York, Festival International de Louisiane, Baranquijazz Festival, Drums Addict festival…

Il a participé à différents albums tel que Mario Canonge «Mitan», Soft, Osuma Yosuke, Mizikopéi « Ka Wouvé Zèl Li »… et collabore avec de nombreux artistes tels que : Jacques Schwarz-Bart, Mario Canonge Trio, Sonny Troupé Quartet, Big Band Mizikopei et Tony Chasseur, Kimbol, Eddy Louiss, Alain Jean-Marie, Jonathan Jurion, Jasser Haj Youssef Pro- ject, Fayçal Sahli, Etienne Charles, Erik, E.SY Kennenga, Jean-Christophe Maillard, Thierry Fanfant, Ralph Thamar , Ali baba et les 40 batteurs, Admiral T et bien d’autres….

DAMIAN NUEVA

Damián Nueva est un jeune bassiste et contre- bassiste cubain récemment installé à Paris. Né au sein d’une famille de musiciens, il apprend les per- cussions dès son plus jeune âge, ce n’est qu’à 13 ans qu’il découvre la basse aux côtés du grand Israel López « Cachaito ». Il intègre ainsi l’école Alejandro García Caturla puis l’École nationale d’art de Cuba.

Parallèlement à sa formation académique, il développe son jeu dans divers projets et notamment l’orchestre afro-latin jazz d’Oscar Valdés, ancien membre du groupe Irakere. Il collabore également pendant 4 années avec la compagnie de ballet et de flamenco Litz Alfonso, avec qui il se produit sur de nombreuses scènes telles que Broadway, Chicago Theater.

Par ailleurs, il crée son propre projet, « Espiritual », autour de Regis Molina (sax), Harold Lopéz Nussa (p), Ruy Adrián Lopéz Nussa (dms) et Mauricio Guitérrez (percussions), grâce auquel il participe au festival Jazz Plaza à La Havane.

Fort de ces expériences, il intègre le groupe Mezcla formé et dirigé par le guitariste Pablo Menéndez ; il fait ensuite partie du projet d’Equis Alfonso, co-auteur de la bande originale du film Habana Blues récompensé par un Goya.

Depuis ses débuts, il a eu l’occasion de col- laborer avec des artistes tels que Bobby Car- casses, Fito Paéz, Roberto Fonseca, Chuchito Valdés, Jesús Rubalcaba… Avant de s’installer à Paris, il a vécu deux années à Madrid au cours desquelles il a pu travailler avec Alba Molina, Andreas Lutz, África Gallego, Victor Navarrete, Ogun Afrobeat, entre autres.

Arrivé à Paris depuis quelques mois, il collabore actuellement avec plusieurs formations parmi lesquelles David Murray, Kar- los Rotsen Quartet, Eva Cortés, Nicholas Horton, Rodolphe Lauretta, Elsa Martine, Larry Paul. Il puise son inspiration et ses in- fluences non seulement des rythmes afro- cubains mais également du jazz, du funk ou encore de la musique soul, ce qui lui permet de participer à des projets très éclectiques.

Collaborations récentes : John Legend, Z-Star, William Baldé, Irving Acao 4tet, Grégory Privat, Charlotte Wassy 5tet, Compagnie du Théâtre « L’Oreille En Verre », La Escucha Interior…

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X